Au ras des pâquerettes

Parmi les nombreuses fleurs qui sont sorties avec le Printemps, la  pâquerette vivace (Bellis perennis) de la famille des Astéracées, est sans doute la plus universelle connue. Et pourtant, elles ont deux particularités méconnues…

Pâquerettes vivaces (Bellis perennis), Astéracées, France, (C) 2014 Greg Clouzeau
Pâquerettes vivaces (Bellis perennis), Astéracées, France, (C) 2014 Greg Clouzeau

1° Ses fleurs naissent sur des inflorescences appelées capitules. Celles du pourtour, qui ont l’aspect de pétales, sont appelées fleurs ligulées, parce qu’elles ont la forme d’une languette, ou demi-fleurons. Ce sont des fleurs femelles ; leur couleur varie du blanc au rose plus ou moins prononcé. Celles du centre, jaunes, appelées fleurs tubuleuses, parce que leur corolle forme un tube, ou fleurons, sont hermaphrodites. Ainsi, ce qu’on considère ordinairement comme une fleur de pâquerette n’est pas, du point de vue botanique, une fleur unique mais un capitule portant de très nombreuses fleurs.

2° Elles ont la particularité, comme certaines autres  plantes herbacées, de se fermer la nuit et de s’ouvrir le matin pour s’épanouir au soleil ; elles peuvent aussi se fermer pendant les averses, voire un peu avant, ce qui permettrait dans les campagnes de prédire la pluie légèrement à l’avance.

Pâquerettes vivaces (Bellis perennis), Astéracées, France, (C) 2014 Greg Clouzeau
Pâquerettes vivaces (Bellis perennis), Astéracées, France, (C) 2014 Greg Clouzeau

 

Advertisements

Merci pour votre commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s