Vous partez en vacances et vous allez sans doute rapporter plein d’images. Mais seront-elles « bonnes » aux yeux de vos amis qui les découvrirons dans quelques semaines ?  Et d’abord, c’est quoi une bonne photo ? Je dirai qu’une photo doit parler d’elle même, dégager un sentiment, une émotion ou faire passer un message. Une photo n’a pas besoin que vous soyez derrière pour dire.. »et ben là tu vois… » Oui, je vois ! Et c’est même presque « universel » ! Maîtriser techniquement son appareil ne suffit pas, il faut comprendre comment l’inconscient de chacun va interpréter votre photo. Disons qu’il y a deux sortes de photos de voyage : l’anecdotique, celle qui raconte une histoire, et l’esthétique, celle qui n’est là que pour séduire le regard. Voici quelques règles de base de composition à connaître, pour mieux les transgresser ensuite !

En voyage, on peut avoir tendance à tout vouloir photographier. Hélas, pour celui ou celle qui n’a pas fait la balade avec vous, cette image figée, inodore et sans bruit, ne sera pas forcément interprétée conformément à votre souvenir ! Bref, une image n’est pas une réalité et en composant celle-ci, vous avez fait un choix… dont les conséquences vont orienter votre spectateur vers telle ou telle interprétation… Pourquoi ? Parce que majoritairement, on fonctionne de la même manière !

Chasseur d'images, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Chasseur d’images, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau

Tous les individus d’une même culture adoptent le même cheminement visuel dans une affiche, une photo ou une peinture. Ceci explique pourquoi, en respectant certaines règles de composition d’une image, celle-ci va satisfaire un grand nombre d’observateurs. Se servir du mécanisme du regard pour attirer le spectateur vers le sujet principal permet de le conduire vers le message important de votre composition. Même, si l’œil n’a pas une méthode d’exploration de l’image unique, il est attiré par un certain nombre d’éléments et notamment les points forts d’une image, c’est-à-dire les points de croisement des lignes des tiers. Chez nous le balayage de l’œil se fait donc dans même sens que celui de la lecture, il a donc tendance à démarrer en haut à gauche puis à descendre pour finir en bas à droite. Mais ce regard s’attardera sur les points forts, les zones compliquées à décrypter et aura tendance à s’orienter vers le centre de l’image. En gros, une image se lit en Z.

Saint Apollinaire dans l'orage, (C) 2015 Greg Clouzeau
Saint Apollinaire dans l’orage, (C) 2015 Greg Clouzeau

Plusieurs éléments donc permettent de guider le regard dans une image.

Ainsi,  il se dirigera plus facilement vers la forme la plus grande ou la plus proche vers la droite. Ce faisant, il va chercher toute forme humaine qui attire immanquablement notre regard complice comme un véritable aimant ! Il y a donc de très forte chance que ce soit sur cette silhouette qui se porte le regard de votre spectateur  même avec un sujet très décentré. Et c’est encore pire, s’il y a un visage ! Voilà qui explique (en partie) pourquoi Aubade n’affiche pas de visage dans ses leçons…

Une fois que l’on a compris le fonctionnement de l’œil et le balayage qu’il exécute sur une image, on peut essayer d’ attirer l’œil vers l’endroit que l’on souhaite mettre en valeur.

IMG_10_08_20152787

Le Pic du Grand Morgon dans le couchant, Saint Apollinaire , (C) 2015 Greg Clouzeau
Le Pic du Grand Morgon dans le couchant, Saint Apollinaire , (C) 2015 Greg Clouzeau
Comment composer une « bonne » image ?

Pour cela, il faut, en tenant compte de ce qui précède, contrôler les lignes directrices d’une image c’est à dire la direction des différents éléments qui composent la photo. Suivant leur type et le sens, elles donnent différents caractères à l’image. On parle aussi de rythme. Les lignes droites verticales et horizontales par exemple confèrent à l’image un caractère statique. Des obliques vont apporter du dynamisme, etc.

Attention, les lignes directrices doivent guider l’œil vers le sujet principal et ne pas amener vers des endroits sans sujet ou vers l’extérieur de l’image, sauf si elles s’articulent pour donner un mouvement au regard.

Composer une photo, c’est donc ordonner les différents éléments et les hiérarchiser dans le cadre. Ensuite, il ne reste plus qu’à se servir des lignes de forces et des points forts pour placer les éléments à mettre en évidence aux bons endroits. En paysage, le sujet principal sera peut-être un arbre, une vache, une maison isolée ou un point de fuite vers le lointain pour conduire le spectateur à s’imaginer…

Voici quelques exemples. Notez que sur la première, le pin vient stopper le regard et déséquilibre un peu l’image…

Question d’équilibre

La composition d’une photo doit également tenir compte du poids visuel de chaque élément, donc sa forme, sa couleur et son contraste pour équilibrer l’image.

Une grosse masse attire inévitablement l’attention et détourne le regard des masses plus petites. C’est parfois très intéressant pour détourner l’attention et pour évoquer un aspect dramatique comme avec de gros nuages noirs ! On obtient un équilibre de tons ou de teintes quand tous les éléments d’une image, quelque soit leur taille, ont le même impact. Intéressant quand on peut faire une succession de plans dans les mêmes tons comme des montagnes et des nuages…

Sur une image horizontale, un objet placé à gauche accroche immédiatement notre regard. Il est donc dit dominant ! Suivant le message à faire passer, ce placement a une certaine importance. Saviez-vous par exemple qu’un regard tourné vers la droite, c’est un regard tourné vers le futur (et donc que porté vers la gauche, on observe le passé) ?

En message publicitaire, cela change complétement le sens d’une image… C’est pour cela que pour beaucoup de photos, instinctivement, le sujet principal est placé à gauche avec son regard portant vers la droite…

Sur une image verticale, un objet placé en haut aura plus d’impact. Le haut est plus synonyme de spiritualité et le bas de réalité.

 

Vers l'Ubaye, camaieu de bleu et harmonie de formes, (C) 2015 Greg Clouzeau
Vers l’Ubaye, camaieu de bleu et harmonie de formes, (C) 2015 Greg Clouzeau
Champs de montagne, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Champs de montagne, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Le solitaire, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Le solitaire, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Torrent à sec, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Torrent à sec, Grand Morgon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Estive, Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Estive, Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Chalet, Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Chalet, Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Quelques éléments à connaitre
Les lignes :

Une photographie avec des dominantes horizontales sera reposante pour l’œil. C’est pourquoi les paysages marins, les lacs, les horizons… évoquent souvent le calme et la sérénité. A l’inverse, on considère que des dominantes verticales sont fatigantes pour le regard. Elle peuvent évoquer une certaine rigidité, de la froideur… Les courbes apportent de la douceurs et les obliques sont plutôt agréables et brisent la monotonie.

Vue sur Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Vue sur Réallon, (C) 2015 Greg Clouzeau
Les formes :

Chaque forme géométrique bien placée a un imlpact sur le sentiment véhiculé par une image. Pour qu’une forme ressorte, il faut qu’elle se détache du fond de l’image. On jouera donc sur le contraste des lumières, des couleurs…et sur leur emplacement.

Un carré donne une impression de calme et de stabilité mais seul il est assez ennuyeux. Le rectangle horizontal évoque plutôt le repos mais peut, suivant son importance et sa taille, paraître lourd et froid. En revanche, un rectangle vertical est idéal pour exprimer force et puissance. Il peut aussi servir à dramatiser une composition, notamment en street photo.

Un triangle dont le sommet pointe vers le haut inspire l’équilibre surtout s’il est doté d’une base solide. C’est aussi une forme de spiritualité. Du coup, un triangle pointant vers le bas, accélère le mouvement du regard et créé de l’insécurité. Les cercles constituent des zones de douceurs.

Voilà, voilà,

Bonnes photos et bonnes vacances !

Publicités

Merci pour votre commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s