Quelques trucs et astuces pour réussir ses photos des sports de glisse l’été !

IMG_0371 (2)Il fait encore relativement chaud et, malgré le retour en Ile-de-France, certains profitent de ces températures élevées pour pratiquer les sports de glisse. Alors, comment faire pour réussir ses photos de Wakeboard, kite et autres activités nautiques ? Voici quelques trucs et astuces pour vous y aider. Des petits conseils qui seront utiles dans d’autres, notamment cet hiver sur la neige.

Vos copains vous invitent à une petite session de ride dans la base de loisirs la plus proche ou sur la seine. Super, vous allez immortaliser ces instants et les souvenirs de quelques belles boîtes car, à moins d’être un pro, y’a de fortes chances que tout cela se termine souvent au fond de l’eau.

Oui mais en rentrant, vos images sont décevantes, carrément sur ou sous exposées, voir floues ! Eh bien oui, faire des photographies réussies de sports nautiques ou sur la neige nécessitent de connaître quelques bases techniques !

On va revoir ça tout de suite… Lire la Suite

Et pourquoi pas découvrir le Sillon de Talbert ?

Le sillon de Talbert, Bretagne, 2015 Greg Clouzeau
Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Si vous êtes en vacances en Bretagne nord, vous aurez certainement déjà fait le très touristique tour de l’Ile de Bréhat. Mais alors pourquoi ne pas visiter le Sillon de Talbert situé à quelques kilomètres ? C’est une très étrange langue de galets et de sable qui s’étend vers le nord-est dans la Manche sur environ 3,2 km de long mais seulement une centaine de mètre en largeur moyenne pour 10 de hauteur d’environ ? Prudence donc à marée montante !

 

Le sillon de Talbert, Bretagne, 2015 Greg Clouzeau

Le sillon de Talbert, Bretagne, 2015 Greg Clouzeau

Le sillon est situé dans les Côtes-d’Armor sur la commune de Pleubian. Il se trouve entre les débouchés de deux petites rivières, le Trieux et le Jaudy dont l’action des courants, combiné à la marée, ont favorisé sa création par érosion littorale. Il Cette structure particulière est à la fois un site d’intérêt écologique et une curiosité géologique. Elle est protégée depuis la création en 2006 de la Réserve naturelle régionale du Sillon de Talbert qui couvre une superficie de plus de 18 hectares (hors surface couverte par le domaine public maritime). Le paysage est aussi exceptionnel que fragile.

Le sillon de Talbert, Bretagne, 2015 Greg Clouzeau

Le sillon de Talbert, Bretagne, 2015 Greg Clouzeau A visiter à marée basse mais par tous les temps !

Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

À trois kilomètres au nord se trouvent les récifs des Épées de Tréguier sur lesquels est bâti le phare des Héaux de Bréhat marquant l’entrée ouest de la baie de Saint-Brieuc. Le sillon de Talbert constitue l’avancée terrestre la plus septentrional de la Bretagne.  Voici quelques images de ce phare prises le même jour…ambiance changeante…

 

Mais connaissez-vous la légende ?

« Morgane la fée habitait l’Ile de Talbert séparée de la côte par un petit bras de mer. Le Roi Arthur, au cours de ses longues chevauchées qu’il faisait autour de son château de Kerduel en PLEUMEUR BODOU, s’étant aventuré jusqu’à la limite du flot, au-dessus de PouBihan, aperçut la fée assise sur les rochers de son île, peignant au soleil sa longue chevelure. Aussi prompt que l’éclair de la bonne fée du roi, l’amour jaillit entre eux. Hélas la mer les séparait, Arthur dut revenir au château de Kerduel sans avoir pu joindre Morgane. Il cacha son dépit à la reine Guen-Archant et à la cour mais bientôt il retourna vers le royaume marin de la belle amoureuse. Celle-ci, dévorée de désir, n’eût pas plutôt aperçu le roi qu’elle emplit sa robe de cailloux blancs et entra dans la mer. Elle jeta loin devant elle un galet qui devint aussitôt un rocher sur lequel elle bondit, puis d’autres galets très rapprochés et les rocs se joignant formèrent une chaussée, bientôt la fée put se glisser dans les bras d’Arthur. Le Sillon du Talbert était né ; un tout petit bras de mer, Toul Ster, le sépare de l’îlot et seul le bond d’une fée peut le franchir. Morgane le voulut ainsi afin d’interdire l’entrée de son asile aux profanes. »

Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

7 astuces pour faire de belles photos en rando pendant vos vacances ?

L'ubayette vers le col de Larche, (C) 2014 Greg Clouzeau

Pour certains d’entre nous, les vacances approchent à grands pas. Et à grands pas, c’est justement le rythme de vos randonnées cet été. Mais comment ramener de belles images de vos excursions en montagne tout en maintenant le rythme ? Quel matériel emporter dans votre sac à dos pour faire des images qui en mettent plein la vue et que vous serez fier de montrer à votre retour à vos amis ou sur les réseaux sociaux sans avoir peur des critiques, de toutes manières infondées ? S’il est difficile de concilier efficacement photographie et marche sportive, il existe malgré tout, quelques trucs simples pour faire de très belles images dépassant le cadre de la photo souvenir lors de vos randonnées, treks et autres voyages.

La toile et les réseaux sociaux regorgent de photos de paysages de montagne, de portraits de voyage ou de la fore et de la faune absolument exceptionnelles. Mais sont elles prises lors de randonnées classiques ? Pour la plupart, la réponse est non ! En effet, les professionnels de la photographie qui réalisent des images  hors du commun y consacrent beaucoup de temps ! Du temps pour faire des repérages, puis du temps pour patienter avant d’y retourner avec les bonnes conditions de lumière et du temps pour faire l’image (composition, réglage, retouches etc…). Difficile donc de faire de même pendant vos 15 jours de vacances en famille dans les Ecrins à moins d’avoir une épouse et des enfants très compréhensifs (là, je sais de quoi je parle…) !

Lire la Suite

Ajouter sa pierre à l’édifice

Cairn, Ubaye, PN du Mercantour, (C) 2014 Greg Clouzeau

Cairn, Ubaye, PN du Mercantour, (C) 2014 Greg Clouzeau

Vous avez forcément rencontré un jour ou l’autre un petit tas de pierre en forme de pyramide à l’équilibre plus ou moins fragile. On appelle ça un cairnIl est très mal vu de détruire un cairn ! Il est au contraire fortement recommandé de l’entretenir en y ajoutant sa propre  pierre…

Un cairn  est un amas artificiel de pierres placé  pour marquer un lieu particulier. Le mot cairn vient sans doute du pré-celtique et celtique  karn et/ou kar désignant « pierre, rocher ». En breton, il y a le mot karn que l’on retrouve dans la toponymie comme dans l’île Carn, Pors Carn, Carnac, Carnoët…

Cairns, Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Cairns, Sillon de Talbert, Bretagne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Les cairns remplissent plusieurs fonctions comme :

  • baliser un sentier peu évident  ;
  • repérer un point particulier comme le sommet d’une montagne ou un col,
  • signaler un passage dangereux (notamment en bord de rivière où se trouvent des siphons)
  • marquer un site funéraire ou célébrer les morts ;
  • servir de support à des pratiques religieuses telles que des drapeaux de prières en Himalaya et au Tibet.

Leur construction peut varier simples amas branlants à de savantes prouesses comme au col du Carro en France. Je prends un malin plaisir à m’essayer dans ces équilibres précaires mais sans atteindre la maîtrise de certains artistes comme Michael Grab  passé maître dans l’art de faire tenir des pierres de toute taille en équilibre. Pas de colle, rien que des pierres superposées avec beaucoup, beaucoup de patience (voir ici) !

Cairn, Cormot, Bourgogne, (C) 2015 Greg Clouzeau

Cairn, Cormot, Bourgogne, (C) 2015 Greg Clouzeau

 

 

La grenouille au milieu des étoiles

La grenouille rousse (Rana temporaria), (C) 2014 Greg Clouzeau

La grenouille rousse (Rana temporaria), (C) 2014 Greg Clouzeau

La grenouille rousse (Rana temporaria) est l’un des amphibiens qui atteint les altitudes les plus hautes (2800 m dans les Alpes), mais on la rencontre jusqu’au niveau de la mer. Il s’agit de la grenouille la plus répandue en Europe, avec une distribution qui couvre l’ensemble de l’Europe hormis les régions les plus méridionales, jusqu’en Sibérie.

 

Gwin Zegal, le petit port Breton

IMG_9151Est-ce par amour des cailloux que je me suis rendu en Bretagne ou pour la beauté de la mer, je ne sais plus ! C’est lors d’une balade en 2012 que j’ai découvert pour la première fois l’un des plus beaux coins de Bretagne nord.

Autour du village de Plouha, la côte Bretonne atteint sa plus haute altitude. Le GR 34 ou chemin des douaniers permet d’explorer de merveilleuses criques, refuges de pêcheurs, d’oiseaux et parfois de bateaux comme ce port de Gwin Zegal ! C’est sans doute, avec le port de Mazou en Porspoder (29), le dernier représentant en France d’un mode de mouillage très particulier, dont l’histoire remonte au Moyen Age. Un simple mouillage sur pieux de bois dont voici quelques images qui vous feront oublier les Seychelles !

Lire la Suite

%d blogueurs aiment cette page :