La pluie s’est invitée au Festival Outdoor Retour aux sources 2017

Les nuages auront été au rendez-vous mais ont épargné les finales

La Tribune Libre de Bleau et Cie avait annoncé la première édition du Festival Outdoor Retour aux Sources au Grand Parquet de Fontainebleau et j’étais très impatient de couvrir cet évènement au cœur de la forêt de Fontainebleau dont la réputation n’est plus à faire chez les amateurs de sports Nature. Le programme était beau et les journées précédentes magnifiques…

Mais voilà, les organisateurs ont eut beau ramer, souquer, pagayer, écoper, ou prier que le ciel ne leur tombe pas sur la tête …l’eau s’est quand même invitée  à la fête et… on n’est pas passé loin du naufrage.

Un vrai déluge. Une grosse douche froide et une galère sans chaloupe ou bouée de sauvetage… Mais que voulez-vous, contre les colères du ciel, il n’y a rien à faire et les tapis du mur digne d’une coupe du monde ont vite pris des allures de radeaux.

Jérôme avait beau lever les bras au ciel, il n’est pas Moïse.

Quand les tapis prennent l'eau, mieux vaut reporter la finale.

Quand les tapis prennent l’eau, mieux vaut reporter la finale.

Mission lavage de chaussures...

Mission lavage de chaussures…

Bref, si toutes les animations n’ont pu avoir lieu, les finales des compétitions d’escalade du Rock Tour 2017, heureusement décalées au dimanche, ont pu se dérouler sous un beau soleil. Un tonnerre d’applaudissements donc aux malheureux organisateurs et à l’équipe de Globe Climber et ses partenaires !

Souhaitons que ce coup d’épée dans l’eau, ce pavé jeté dans la mare, marque le début d’une très belle édition 2018 que l’on arrosera au champagne.

En attendant, entre deux averses, ont n’a pu goûter et re-goûter (toujours avec modération) à la biosarde, refaire le monde avec quelques grimpeurs locaux issus du crétacé d’après Antoine, discuter avec quelques uns des bloqueurs meilleurs mondiaux et palabrer longuement sur l’avenir de notre terrain de jeu avec Gaëtane, nouvelle Responsable Accueil du public de l’ONF.

Sur le stand BLOZONE ont a profité des averses pour joyeusement refaire le monde... Sans doute la sagesse des anciens.

Sur le stand BLOZONE ont a profité des averses pour joyeusement refaire le monde… Sans doute la sagesse des anciens.

J’ai donc sélectionné quelques 150 photos souvenirs de cette compétition d’escalade sauvée des eaux !

Pour les autres, notamment, slack, chien de traîneau, démonstration de bike, balance du concert de Fundé etc…va falloir patienter encore quelues jours!

Vous verrez, les grimpeuses, avant de courir dans le bloc BLOZONE dont je vous parle régulièrement, ont pris leurs pieds… dans les toits…vraiment !

Le dièdre déversant Digitale aura causé quelques soucis à nos grimpeuses...

Le dièdre déversant Digitale aura causé quelques soucis à nos grimpeuses…

Court Maelys , court...

Court Maelys , court…

Quant aux garçons, ils ont jeté, sauté, arqué, bouriner, couiné, soupiré, tiré la langue…

C'est qui le plus fort ?

C’est qui le plus fort ? C’est Théo !

Il y aura certainement des enseignements à tirer sur le choix de la date, la communication, la signalétique voir le programme et nous restons à la disposition de Jérôme et son équipe.

En attendant, l’album photographique complet de cette Retour aux Sources 2017 est à voir sur ma Photothèque…

Jérôme garde le sourire... 2018 s'annonce sous de meilleurs cieux

Jérôme garde le sourire… 2018 s’annonce sous de meilleurs cieux

 

Souvenirs d’un très bel hiver en falaise

Face sud du Clapis dans les nuages, 1996, (C) Greg Clouzeau

Il y a bien longtemps,  c’est avec l’ami Alain Hoffmann et Didier Gérardin que je partais grimper sur les falaises du sud de la France alors que d’autres migraient vers les pistes de ski.

Au pied des Dentelles de Montmirail, après avoir traversés les vignes enneigées en face nord, guidé par l’infatigable Régis Leroy, nous passions la Brèche où rapidement le soleil réchauffait nos corps pour une escalade hivernale en short et T-shirt !

Voici quelques diapositives de 1996 scannées rapidement (pardon pour les poussières) que j’avais envie de partager avec vous.

Les Dentelles de Montmirail, situées dans le département français de Vaucluse, sont une chaîne de montagne qui marque la limite occidentale des monts de Vaucluse.
Altitude : 730 m, crête de Saint-Amand
Massif : Monts de Vaucluse (Alpes)
Roches : calcaire
Pays : France
Département : Vaucluse
Région : Provence-Alpes-Côte d’Azur
Les Dentelles c’est aussi la partie méridionale des Côtes du Rhône et les 5 crus qui y sont plantés : Gigondas, Vacqueyras, Beaumes de venise, (Rasteau et Chateauneuf du Pape plus loin) + côtes du rhône villages, les génériques et les côtes du ventoux.
Bref, autant vous dire que c’est (encore) une bonne région pour le vin…
C’est drôle comme les grimpeurs et leurs falaises de calcaire sont toujours des sites viticoles…
Tous les renseignements sur http://www.rocdentelles.com/

Photos de paysages : jouez avec le trafic aérien !

En photographie de paysage,  il est souvent impossible d’échapper à l’importance du trafic aérien notamment en Ile-de-France et dans le ciel du Pays de Fontainebleau ! Alors autant jouer avec… Petite série de photographies d’un matin hivernal au dessus des champs et de la Seine !

Ciel de campagne, Villiers-en Bière, Seine et Marne

Ciel de campagne, Villiers-en Bière, Seine et Marne

 

Vapeurs hivernales sur la Seine

Pont abandonné, Seine, 77, (C) 2016 Greg Clouzeau

Après la série de #photographies assez chaude d’hier, voilà une série de #paysages plutôt froide !

Des photos où le soleil peine encore à dissiper les #vapeurs matinales, typiques de l’hiver, avec leur étrange lumière bleutée. Sur les bords de #Seine, non loin de #Melun, en #Seine-et-Marne, le chemin de hallage prend alors des allures mystérieuses…

Lever de soleil sur Villiers en Bière

Le monde de la #photographie appartient à ceux qui se lèvent tôt. Du coup, je fais des images de lever de #soleil que l’hiver !

Et justement, j’étais disponible et réveillé ce matin là…

#Villiers en Bière, #Seine et Marne, #77, Commune du #PNR du #Gâtinais français et du Pays de #Fontainebleau.

Shooting automnale au Golf de Bois le Roi

Golf d'automne, Practice de Bois le Roi, 77, (C) Greg Clouzeau

Il ne fait pas très beau ces jours-ci et grimper à Bleau est un peu compliqué en ce moment. Du coup, pourquoi ne pas profiter des magnifiques couleurs de l’automne en allant à la Base de Loisirs de Bois le Roi et taper quelques balles au dessus de l’eau sur le practice ?

Le golf de l’Ile de Loisirs de Bois-le-roi est situé entre la Seine et la forêt de Fontainebleau. Le parcours compact de 9 trous  est plutôt vallonné et comporte de nombreuses pièces d’eau. Du coup, avant de s’y lancer, passage par le practice sur eau et ses 20 postes (dont 18 couverts). Des cibles flottantes vous permettent de juger de la longueur ou de la direction de vos coups. Une ligne d’eau délimite 1 fair way virtuel de 180 mètres de long et 50 de large.

Practice sur eau de Bois le Roi, 77, (C) Greg Clouzeau

Practice sur eau de Bois le Roi, 77, (C) Greg Clouzeau

Et si en plus le temps s’y met, vous pouvez y faire de belles images de sport et ou de paysage.

Practice sur eau de Bois le Roi, 77, (C) Greg Clouzeau

Practice sur eau de Bois le Roi, 77, (C) Greg Clouzeau

Renseignements

%d blogueurs aiment cette page :